Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/03/2018

Un nouveau miracle pour l'excitation des femmes, le Zestra

17:23 Publié dans vérités | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : en raison de l'absence, puisqu'elle est absente pour plusieurs jours, de ma copine, en ouvrant la boîte, j'ai trouvé un grand vide. au milieu de ce grand vide, trois minuscules sachez. bon, sûr qu’on aurait moins d’obèses. dans la notice, c’est probablement en raison de son coût, il me tarde d’essayer, mais mon amie, au travail à tours, ne sera là que dans plusieurs jours, aussi je me demande avec qui je vais pouvoir tester, car évidemment tu me connais, lecteur, l’impatience trépigne en moi, les femmes et les hommes qui pratiquent la méditation, c’est une goutte d’eau. oui, on sait que la relaxation, chère lectrice, comment t’en sors-tu avec ces petites misères féminines, dans ce domaine comme dans d’autres. et, un nouveau produit voit le jour : zestra. une goutte d’huile pou, j'ai ouvert la boîte et lu la notice… il faut masser pendant 5 , la qualité ne se présume pas sur la quantité. les sachez m'ont f, j’ai trouvé que le labo était évidemment le meilleur du monde et, 10 sachets mettrait la boîte hors de portée du français moyen. m, enfin de la française ? madame d. 58 ans vous pose la question :, il entre le soir avec de l’huile sur les mains. comment lui dire, comme elle avait trépigné jadis quand il s’était agi de tester l, lecteur commentateur de cette nouvelle : comment les femmes sans, la méditation et la visualisation font merveille pour monter le , j’aime les temps longs et ma compagne aussi. il se trouve qu’en , alors que moi je me mets la tête à l’abris dans le ventre quand , qui assèchent parfois la source de tes plaisirs ? n’oublions p, à propos : « les hommes n'ont aucune idée de ce à quoi ils ne so

19/10/2016

Enchères et héritage, même combat

Les enchères, comme l’héritage, devraient être supprimés. Pourquoi ? Parce qu’ils donnent une idée fausse de la valeur d’un bien pour les premières, parce qu’il nourrit un être sans équivalent travail pour le second.

 

« Adjugés 1 320 € et 1 140 €, les magnums 2011 des cuvées Le Bourg et Le Poyeux du Clos Rougeard auront été particulièrement disputés durant la vente aux enchères du site iDealWine, ce 28 septembre. « Qui aurait pu imaginer, il y a seulement quelques années, de tels prix pour un vin de Saumur Champigny ? » reconnaît Angélique de Lencquesaing, la directrice générale d’iDealWine, lors d’une conférence sur le prix des vins, ce 11 octobre à Bordeaux. » (Le Kiosque Infos octobre 2016)

 

Le Champigny n’est pas un vin détestable mais si de riches enchérisseurs ne jouraient à faire monter les prix, on resterait dans des prix genre 50 EUR le magnum ! Comme en art, la gangrène vient des riches possédants, qui jouent à faire monter le Van gogh ou le Picasso à des tarifs indécents. Les possesseurs de fortunes, qui n’ont plus de notion sur les prix que celle que leur fournit leur désir de briller dans l’unique, devraient être interdits d’enchères. A moins qu’on interdise les enchères, tout simplement ? 

 

Quant à l’héritage, c’est une perte sèche pour la collectivité, quand il va enrichir le descendant d’un gros travailleur ou d’un inventeur génial. N’y a-t-il pas quelque chose de troublant à planifier l’enrichissement sans cause d’un quelconque être sans qualité ? Les entrepreneurs n’ont-ils pas fabriqué leur fortune grâce au pays et au peuple ? Si l’héritage de Liliane Bettencourt (35 milliards) revenait à l’état, comme celui de Bernard Arnault et de Pierre Berger, de tous les autres aussi, l’équilibre financier du pays serait amélioré et la fraternité honorée.

 

Qu’on laisse définitivement au Loto le soin de créer des fortunes inopinées et aux enfants de riches celui de refaire fortune par leurs propres moyens. 

 

11/12/2015

ALCOOTEST

Ou comment tirer les verres du nez.

10/09/2015

T'es pas un peu aveugle, toi ?

Je marche tranquillement dans la rue longeant le château de Saumur, en direction de la place st Pierre. Je traverse cette petite rue calme pour obliquer, quand une voix féminine m'interpelle : attention Monsieur, il pourrait y avoir une voiture. Je dis merci. La voix me demande vous allez par où ? Pourquoi ne pas répondre, je ne m'inquiète pas, il y a quelques années que j'ai cessé mes affaires mafieuses. Je vais prendre la rue Montesquieu, c'est bien celle-ci ? Ah non, me dit-elle, c'est celle-là. Par là ? Non, par là. Voyant que je me tournais un peu trop à droite, elle prend mon bras et me positionne dans l'axe. Merci, dis-je, en prenant la direction indiquée. Attention aux voitures, me lâche-t-elle en guise d'au-revoir. Je redémarre, confiant, je fais 2 pas et ma canne heurte bruyamment une voiture en stationnement, pile dans l'axe indiqué. Un peu plus loin, sans rapport, un homme souffle de l'autre côté de la rue : vous voulez de l'aide ? N'étant pas certain que cette proposition s'adresse à moi, je stoppe et demande pardon ? Vous voulez que je vous accompagne ? Ah, non, dis-je, c'est gentil, merci beaucoup, c'est mon chemin. Vous n'avez pas besoin d'aide, ajoute-t-il en s'approchant ? Non, merci, tout va bien mais c'est très sympathique de votre part de me le proposer. Il a une seconde d'hésitation puis s'éloigne en bougonnant : pfft pas besoin d'aide… pfffft Que s'est-il passé dans ces cerveaux-là à ces moments-là ? Mystère. Heureusement, en rentrant, j'ai entendu Jacques Attali parler de son dernier livre et de sa méthode pour prévoir (et non pas prédire ou connaître) l'avenir, le sien, le nôtre, le leur. C'était réjouissant. Je n'ai pas retenu les cinq règles à observer mais elles m'ont paru de nature à s'assimiler aisément, le résultat étant lié ensuite à la capacité ou plutôt à l'habitude qu'il faudra acquérir d'écrire son avenir à partir de ces cinq règles, afin de le prévoir, tout en influant sur lui par l'effet de notre volonté. J'aimerais organiser un débat entre lui et Edgar Morin, qui, à 94 ans, m'a scotché sur mon tabouret tam-tam par sa célérité intellectuelle, tout en ne me donnant pas de clé pour penser mon avenir. Alors, vous deux, aidez-moi à penser complexe et réfléchir futur, ça me distraira du temps qu'il fait et des chagrins d'amour.

19:47 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : aveugle, complexe, prévoir

26/06/2015

Retarder la mort, c'est possible !

Le concept ZÉRO MORT a fait suite à la guerre contre l'Irak et a été appliqué dans celle avec la Serbie en avril/mai 1999 au cours de laquelle aucun décès de soldat de l'OTAN n'est à déplorer. On ne découvrira que plus tard les cancers et autres épilepsies du golfe, les traumatisés de tout poil et les reclus volontaires. 

 

Le progrès a ainsi permis de retarder les morts de guerre, en les faisant mourir plus tard, d'autre chose, comme la suppression de la condamnation à la peine de mort a aiguillé les réchappés vers d'autres agonies.