Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/11/2012

ORTHOPHONIE BABY

Aujourd'hui c'est la journée des orthophonistes. Ils se présentent dans les maternités et dialoguent avec les nouveaux nés pour vérifier l'état de leur langue et permettre de prévenir les caries du langage.

 

Ils discutent aussi avec les mamans pour les rassurer, pour leur dire qu'ils seront toujours là pour favoriser un développement harmonieux de leur enfant.

 

A une maman, un orthophoniste s'adressait ce matin ainsi :

 

- Je m'appelle Alain Niala, je suis orthophoniste.

- Oui, bonjour Madame.

- ... Comment allez-vous ?

- En ce moment, pas souvent Docteur.

- Je suis là pour votre enfant.

- Oui, moi aussi.

- Avez-vous remarqué quelque chose chez votre enfant ? Il a quatre jours, n'est-ce pas  ?

- Oui. Il ne parle pas. D'autre part, JR est mort hier et bien que je lui ai expliqué quel personnage c'était il ne paraît pas comprendre. Est-ce normal ?

- Non Madame, ce n'est pas normal. Normalement votre enfant doit comprendre tout ce que vous lui dites, en tout cas il doit en avoir écho en lui.

- Que dois-je faire Madame le docteur ?

- Je m'appelle Alain. Ce que vous pouvez faire est simple, vous viendrez me voir à votre sortie, avec l'enfant, et nous verrons si nous pouvons le sauver d'une perte précoce de l'audition et de l'affectivité.

- Merci docteur. En attendant, que dois-je faire ?

- Faites pour le mieux et tout ira bien, n'improvisez pas, soyez franche avec lui et ne dormez que lorsqu'il dort, à moins que vous ayez faim avant. Surtout ne le prenez pas dans les bras en l'absence de son père, il croirait que vous lui en voulez. Soyez attentive aussi à ses défécations et à ses sourires, qui doivent être concomitants.

- Et s'ils ne le sont pas ?

- C'est un cas d'urgence, il faut consulter.

- Docteur, mes parents m'ont toujours dit de me méfier des médecins.

Ca ne m'étonne pas Madame, les parents sont les pires ennemis des enfants, ils les élèvent n'importe comment, les font travailler le plus tôt possible, ne s'intéressent pas à ce qui les intéresse vraiment et encore moins aux matières qu'ils étudients, comme à celles qu'ils font d'ailleurs. Les parents devraient être destitués de leur fonction d'éducation au plus tôt, avant que le mal soit fait, c'est à dire avant la conception.

Merci Madame le docteur.

- de rien, soyez heureuse et confiante, la science veille. Demain c'est la journée des débouchés, vous pourrez en parler avec votre enfant.