Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/08/2013

Culture de la culpabilité

Depuis quelques semaines une campagne sévit, visant à sensibiliser les vieux au don, au leg. On voit une très vieille dame, accompagnée de bruits de canne, expliquer à son petit fils la joie qu'elle éprouve à transmettre de son vivant, à ceux qu'elle aime le plus, ce pourquoi elle a travaillé et ainsi continuer devivre en eux. Un cadre de la fondation de France explique le bonheur de ce couple sans enfant de transmettre son patrimoine pour aider les plus démunis.

 

 

 Après la Saint-valentin, qui se régale de culpabiliser ceux qui ne sont pas amoureux, d'une part, ceux qui ne font pas de cadeau à leur partenaire, d'autre part, voici la St-Donnant, qui rendra tous les vieux coupables de vivre à leur guise.

14:06 Publié dans vérités | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : st-valentin, legs, parents

26/12/2012

Que faut-il faire en présence d'un mal non voyant...

En général, il n'entend, ne comprend que ce qu'il veut, ce qui lui permet de continuer de rêver s'il en a envie.

 

Il parle avec les yeux, qu'il roule dans tous les sens, il est donc nécessaire de maîtriser le langage des signes pour lui répondre.

 

Parce qu'il finit par considérer qu’il n’est pas différent, il se comporte parfois comme n’importe qui, ce qui peut être très déstabilisant pour n’importe qui.

 

Si vous voulez l'aider, demandez-vous d'abord s'il en a besoin. On ne sait jamais, il pourrait être violent. Avant de l'aborder, prenez sa main et tordez-lui l'index, ceci afin de lui montrer que vous êtes le plus fort, il vous respectera.

 

S'il cherche une entrée, une direction, un passage piéton etc. offrez-lui de l'accompagner; pour cela, placez-vous près de lui et mettez votre coude dans son oeil, qu'il saisira car il est sensible des yeux.

 

Pour s'orienter, il suivra   les mouvements de votre corps mais il est bon que vous précisiez, par exemple "monte" quand la marche monte ou bien la même chose quand elle descend, parce qu'il sait aussi plaisanter, ou encore s'il s'agit d'un tapis volant, indiquez-lui clairement le sens du courant d'air.

 

Abordez les escaliers ou les trottoirs de trois quarts en
  marquant un léger arrêt ou une pression du coude dans l'estomac.

       Si le passage est étroit (échafaudage, tas de sable, etc.), il en profitera pour faire des pâtés. Laissez-le jouer.

 

Pour l'autobus, le métro ou le train, indiquez ou placez sa main pour que la porte se referme dessus, il adorera vous prouver qu’il est résistant, qu’il a de l’humour et qu’il est prêt à recommencer.        De même, en voiture, placez sa main sur le sommet de la   portière juste avant de la refermer, il adorera vous montrer qu’il peut trouver seul le chemin des urgences. S’il ne le trouve pas, frappez le avec la ceinture de sécurité. 

 

Avant de lui dire quelque chose, exercer une pression de l'index dans l'estomac ou dans l'oreille, ainsi il saura que c’est à lui que vous parlez.

 

Indiquez bien la gauche si le couloir est à droite, ou à gauche s'il est devant, et inversement, ça l’amusera quand il aura fini par comprendre. Dans le métro aussi, pareil, idem, et si la correspondance est derrière, allez-y à reculons mais lentement, pour ne pas le déstabiliser.

 

Dans les toilettes, Ne l'installez pas d'office sur une cuvette réservée aux personnes   handicapées car elle peut être occupée, il ne s’en rendrait pas forcément compte. Si le besoin est pressant dans le métro, dites lui dans combien de stations il pourra pisser par la fenêtre, ça le fera patienter.

 

Si vous l’emmenez au cinéma, à l’entr’acte, signalez lui votre sortie, sinon il continuera à parler au fauteuil d’à côté.

 

Si vous   lui décrivez un trajet, n'utilisez pas les mots comme: ceci, là, ici, là-bas, par-là, tout   droit, ainsi que les signes de tête ou les gestes démonstratifs, il ne les verra pas. Sauf évidemment s’il y a urgence.

 

Important, s'il possède un chien guide, on ne   caresse pas le chien-guide sauf si elle est d'accord.

 

A l'intérieur, il convient de ne pas laisser les portes et fenêtres   à demi ouvertes, car il en profiterait aussitôt pour endommager les boiseries.

 

A table, il est bon de lui dire le menu, s'il y a des verres à pied et combien ont-ils de pieds. On évitera les arêtes et les volailles, par exemple, qui ne parlent pas la langue des chiens guide.

 

Si vous devez rendre la monnaie, faites-le billet par billet  directement dans sa main en les identifiant et en appuyant légèrement, il croira que vous lui donnez un pourboire et il sera content. Il peut peut-être, au toucher, distinguer les pièces etc. mais faut pas rêver non plus.

 

Astuce: vous pouvez l'aider à se placer en tête dans les files d'attente, en donnant des sucres aux personnes qui sont avant lui.

 

Si vous êtes fatigué, n'oubliez pas qu'un rien peut satisfaire un aveugle, aussi ne faites rien pour lui, il sera content.

 

Enfin, quand vous en aurez marre, placez sa main sur l'épaule de quelqu'un d'autre, il sera content de découvrir le monde, de toute façon il ne se rendra compte de rien.

 

24/11/2012

ORTHOPHONIE BABY

Aujourd'hui c'est la journée des orthophonistes. Ils se présentent dans les maternités et dialoguent avec les nouveaux nés pour vérifier l'état de leur langue et permettre de prévenir les caries du langage.

 

Ils discutent aussi avec les mamans pour les rassurer, pour leur dire qu'ils seront toujours là pour favoriser un développement harmonieux de leur enfant.

 

A une maman, un orthophoniste s'adressait ce matin ainsi :

 

- Je m'appelle Alain Niala, je suis orthophoniste.

- Oui, bonjour Madame.

- ... Comment allez-vous ?

- En ce moment, pas souvent Docteur.

- Je suis là pour votre enfant.

- Oui, moi aussi.

- Avez-vous remarqué quelque chose chez votre enfant ? Il a quatre jours, n'est-ce pas  ?

- Oui. Il ne parle pas. D'autre part, JR est mort hier et bien que je lui ai expliqué quel personnage c'était il ne paraît pas comprendre. Est-ce normal ?

- Non Madame, ce n'est pas normal. Normalement votre enfant doit comprendre tout ce que vous lui dites, en tout cas il doit en avoir écho en lui.

- Que dois-je faire Madame le docteur ?

- Je m'appelle Alain. Ce que vous pouvez faire est simple, vous viendrez me voir à votre sortie, avec l'enfant, et nous verrons si nous pouvons le sauver d'une perte précoce de l'audition et de l'affectivité.

- Merci docteur. En attendant, que dois-je faire ?

- Faites pour le mieux et tout ira bien, n'improvisez pas, soyez franche avec lui et ne dormez que lorsqu'il dort, à moins que vous ayez faim avant. Surtout ne le prenez pas dans les bras en l'absence de son père, il croirait que vous lui en voulez. Soyez attentive aussi à ses défécations et à ses sourires, qui doivent être concomitants.

- Et s'ils ne le sont pas ?

- C'est un cas d'urgence, il faut consulter.

- Docteur, mes parents m'ont toujours dit de me méfier des médecins.

Ca ne m'étonne pas Madame, les parents sont les pires ennemis des enfants, ils les élèvent n'importe comment, les font travailler le plus tôt possible, ne s'intéressent pas à ce qui les intéresse vraiment et encore moins aux matières qu'ils étudients, comme à celles qu'ils font d'ailleurs. Les parents devraient être destitués de leur fonction d'éducation au plus tôt, avant que le mal soit fait, c'est à dire avant la conception.

Merci Madame le docteur.

- de rien, soyez heureuse et confiante, la science veille. Demain c'est la journée des débouchés, vous pourrez en parler avec votre enfant.

26/01/2012

Danser voilée ?

A l'armée aussi, les hommes partisans de l'extrême religieux, refusent de voir et d'entendre chanter les femmes soldats, leurs collègues, au même titre qu'eux. Alors l'état d'Israel, qui ne veut pas ennuyer les femmes mais qui ne veut pas donner tort aux hommes, devine quoi, envisage de distribuer des bouchons d'oreille aux hommes qui le souhaitent, leur reconnaissant ainsi le droit de ne pas entendre les femmes chanter à leur côté ! Héhé tu trouves pas ça magnifique émanant d'un pays développé qui disppose de l'arme atomique ?

 

La question est finalement : est-ce que les hommes (partout) auraient été (si) cons s'ils n'avaient pas inventé Dieu ? Dit comme ça, ça paraît basique, pourtant, à y regarder, ça va loin. Evidemment, pas aussi loin que le regard d'aigle de l'homme qui, comme dit Renard (Jules) : quand l'homme lève les yeux au ciel il voit des toiles d'araignée.

 

13:36 Publié dans vérités | Lien permanent | Commentaires (9) | Tags : jérusalem, voile, femme, danse

01/11/2011

DATES EN MANQUE

Mercredi 2 novembre 2011

aucun écolier n'aura à écrire cette phrase, sont tous en vacances. Aucun écolier n'a eu à écrire au tableau non plus lundi 1 août pour la même raison, et plein de dates encore. Est-ce que les écoliers, privés de certaines dates pendant toute leur scolarité, ne développent pas finalement des pathologies dans leur vie adulte ? Est-ce que le manque de dates ne serait pas à l'origine d'un défaut de repères ?? d'une anxiété sociale ??? d'une trombose du genou ????

23:46 Publié dans vérités | Lien permanent | Commentaires (1)