Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/01/2013

TAXI EN GREVE, POURQUOI ?

On parle des taxis à Paris, dans les grandes villes. On ne parle pas assez des villes moyennes, où les taxis, peu nombreux, refusent d'augmenter leur nombre. Comme par ailleurs ils sont très occupés par le transport des malades, qui leur rapporte, inutile de chercher un taxi pour une course modeste.

 

Et je ne vous parle pas des jours fériés, des nuits. Et je ne vous parle pas des nuits précédant les jours fériés ! Non plus que les jours de pluie !

 

Les taxis c'est justement fait pour les courses modestes, les déplacements urbains urgents, pas pour le transport spécialisé. Il faut que la mère qui a une panne de" voiture puisse appeler un taxi in extremis pour accompagner ses enfants à l'école. Il faut qu'on puisse être sûr d'avoir au moins un taxi quand on débarque à la gare un soir. Il faut pouvoir appeler un taxi à n'importe quelle heure si on en a besoin, sans s'entendre dire "moi je ne peux pas, essayer mon collègue"... celui qu'on vient d'appeler justement...

 

Il ne faut plus qu'on entende à l'autre bout: "oui, c'est pour aller où ?" On sait bien que si ce n'est pas une course "intéressante" on aura droit à un refus.

 

Il faut informer les patrons taxis du contenu de la réforme, évidemment, mais la réforme doit se faire car même ceux qui n'ont pas de véhicule personnel ont droit à la libre circulation.

20:26 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : taxi

Commentaires

On sent bien le vécu. Par conséquent je confirme ce vécu, surtout quand on rentre avec un gros bagage.

Écrit par : Pascale | 17/01/2013

Les commentaires sont fermés.